The news is by your side.

Santé: Tout Savoir sur les Règles

62

Les règles ou menstruations correspondent au passage du sang par le vagin qui se fait mensuellement. Ce phénomène physiologique peut être parfois accompagné de signes ou de symptômes physiques nommés syndrome prémenstruel tels que la tension au niveau des seins, des crampes abdominales, des poussées d’acné, de la fatigue et des changements d’humeur. Ces symptômes, quand extrêmes, peuvent chez certaines femmes perturber les activités quotidiennes et même entrainer une impotence fonctionnelle.
La période de menstruation dure généralement 3 a 5 jours jusqu’a 7 jours environ. Environ 45 à 90% des femmes souffrent de dysménorrhée. Ces douleurs peuvent s’accompagner de symptômes digestifs comme des vomissements, la nausée, la diarrhée et même de constipation. Il ne faut pas s’inquiéter car ces symptômes sont normaux comme ils sont dus à des changements hormonaux.
Composition des règles
Le sang menstruel est composé de sang, des cellules nécrotiques (cellule morte) de l’endomètre, des cellules de la muqueuse vaginale (de la paroi vaginale), sécrétions du col et du vagin, et des bactéries de la flore vaginale.
Le sang menstruel est différent du sang ordinaire, d’un côté par sa composition et de l’autre côté par sa propriété physique.
En résumé, le sang menstruel est du sang mélangé à des sécrétions vaginales et cervicales, des débris de tissus et mucine qui varient en composition selon les phases de la menstruation: une phase liquide trouble suivie d’une phase visqueuse puis d’une phase liquide claire.
Le contenu de la menstruation varie d’une femme à une autre, d’un cycle à un autre, et d’un âge à un autre. Le contenu du sang de règles dépend aussi de l’épaisseur de l’endomètre.
Que peut-on faire pour prévenir ou soulager une dysménorrhée?
Il existe des moyens de prévention naturelle ou à partir de médicaments permettant de soulager les femmes de la dysménorrhée:
• Une trop grande consommation de sucre entraine une surproduction d’insuline qui par la suite provoque une production de prostaglandines pro inflammatoire qui peuvent aggraver la douleur lors des règles
• Une alimentation riche en acides gras (viande rouge) favorise la formation de prostaglandines
• Diminuer la consommation d’alcool et de café
• Consommation d’eau
• Consommation d’aliments riche en oméga 3 (poisson, saumon), en calcium, de la vitamine D, de la vitamine C et du magnésium
• Activité physique régulière qui aide l’oxygénation du corps et active la circulation sanguine
• Bouillote d’eau chaude, cousin chauffant appliquer directement sur le ventre car la chaleur aide à détendre les muscles et à calmer la douleur
• Bain chaud
• Consommation de certains aliments comme le gingembre
• Application de certaines huiles aromatiques ou essentielles
• Consommation de médicaments tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) 1 ou 2 jours avant les règles
Il faut se rappeler de toujours consulter votre gynécologue pour s’assurer que vous faites fasse a une dysménorrhée primaire ou héréditaire. Cette procédure permettra d’éliminer d’autres pathologies telles que les polypes, les endométrioses ou les kystes ovariens.
La Santé au Rythme

Les commentaires sont fermés.