The news is by your side.

Covid-19 démonte le livre de Gobineau: De l’inégalité des races humaines

1,199

Depuis la genèse de l’humanité, l’être humain s’enlise dans une arrogance effrénée. Telle race pense qu’elle est supérieure à l’autre et que d’autres sont nées pour être dominées surtout dans un monde qui est déjà trop petit. Passons de la civilisation Egyptienne, avant Jésus -Christ qui a mis en esclavage le peuple Israélite. Cette arrogance des humains traverse des siècles. Certains pays se sentent les plus forts, dominent et empêchent les autres d’évoluer. Nous connaissons l’histoire d’un certain Napoléon Bonaparte qui a voulu conquérir le monde entre pillage , exploitation de toutes les richesses des pays qu’ils s’appellent l’hémisphère Nord.

 L’histoire de la société de Saint Domingue est un exemple clair de l’exploitation, celle de Hitler qui a tué plus de six millions de Juifs, préjugé de couleur. Un code noir a été créé et fait de l’esclave un bien meuble. Ils ont aussi créé le G8,pays surnommés les huit grandes puissances du monde qui ont le contrôle mondial. Créent une politique d’appauvrissement des pays qu’ils ont surnommé pays pauvres. Tout ceci montre clairement l’inégalité des races et que les pays occidentaux ne croient pas dans l’entraide, s’il en existe qu’ il est arbitraire. Ainsi le monde est divisé en deux, les pays du Sud ou les pays développés et les pays du Nord ou les pays sous-développés.

Certains écrivains se laissent influencer par ce fléau et Gobineau en est une suite de son livre: De l’inégalité des races humaines publié en 1853.

Voyons comment Covid-19 a démonté ce livre à caractère raciste de Gobineau.

Covid-19 se pointe, c’est un grand signe qui montre que le monde n’est pas vraiment à l’abri qu’on y croyait. Il répand sur toute la planète terre, aucun pays n’est pas si épargné. Ça nous montre déjà la petitesse du monde. La pandémie n’a pas l’air raciste. L’homme rouge, noir, blanc peut être infecté.

Au niveau scientifique:

Le monde ,est en danger, a besoin de la solution contre le coronavirus fait appel aux scientifiques pour freiner ce virus qui fait rage plus d’un mois. Des scientifiques de n’importe quelle nationalité seront les bienvenues. Donc la peur, l’inquiétude planent aussi sur les pays pauvres voulant s’enliser aussi dans des recherches cherchant une piste de solution. Mais comment? Y -a-t-il de laboratoires? – dans des pays qui n’ont pas des hôpitaux, voire des médecins. Dans un monde inquiétant et petit, les recherches sont déjà délimitées. Tous ces résultats sont des siècles de la barbarie humaine. Tels pays nommés les grandes puissances, pillent et exploitent d’autres pays qu’ils se nomment pays pauvres et les empêchent de les évoluer. Ils sont pauvres. Ils n’ont pas de grandes universités comme eux. Leurs soutiens ,au niveau scientifique et de la recherche ,sont limités dans un monde qui en a grandement besoin.

Au niveau économique:

L’intensité de l’inégalité économique pose grand problème depuis d’antan, mais avec covid-19 c’est une autre phase du jeu. Il n’y a pas de l’entraide, de soutien réciproque. Les aides vont généralement dans un sens unique. Les pays qui sont nommés” pays pauvres” sont ceux qui reçoivent toujours des dons.  Ils ont toujours envie de donner, faire aussi des dons, une sorte de réciprocité. Mais ils ont quoi à donner ou á offrir à l’humanité?  Puisque leurs sous- sols sont beaucoup exploités par des grandes puissances, pour eux-mêmes s’enrichir. Le coronavirus se pointe déjà, ils( les pays pauvres) n’ont pas des hôpitaux, pas de suffisamment de médecins, des matériels de santé etc. Ils n’ont rien du tout, n’attendant que l’aide provenant de l’extérieur. 

Résultat de l’arrogance humaine s’assied sur l’inégalité de races.

Feguerson THERMIDOR

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.