The news is by your side.

Haïti :  le CAN, un maillon important de la chaîne sanitaire

59

Le Centre Ambulancier National (CAN) est une entité du Ministère de la Santé Publique et de la Population dont sa principale mission est de porter assistance et secours par le biais de son réseau ambulancier fonctionnant à toutes les heures de la journée. Son travail s’étend à travers tout le pays et touche toutes les couches de la population. Il intervient dans les cas d’accidents de la voie publique, des maladies chroniques, de traumatismes, d’urgences obstétricales et des cas de transferts vers d’autres centres hospitaliers, entre autres.
Le vendredi 06 décembre 2019, la direction du Centre Ambulancier National a organisé une cérémonie de remise de plaque d’honneur à la ministre de la Santé Publique, Dr Marie Greta Roy Clément. Au cours de cette cérémonie, la direction et le personnel du Centre Ambulancier National (CAN) ont profité pour féliciter la ministre pour les retombées positives des différentes actions entreprises contribuant au bon fonctionnement du CAN. C’était à la salle de conférence du ministère de la Santé Publique et de la Population, en présence du Directeur du MSPP Dr Lauré Adrien, de quelques membre du cabinet de la Ministre, du délégation du CAN composée du Directeur Dr Didié Hérold Louis et de l’administrateur Monsieur Ernst Augustin, qu’a déroulé la cérémonie.
Le travail éffectué par cette entité du ministère de la Santé Publique et de la Population peut être compris à la lumière des statistiques des urgences prises en charge au cours de ces deux (2) derniers mois. D’octobre à novembre, plus de 700 cas d’urgences obstétricales ont été prises en charge et 229 pour les maladies chroniques. De plus, en octobre seulement le Centre Ambulancier national a pris en charge 111 cas d’accidents de la voie publique contre 150 au mois de novembre.
Ainsi, toujours dans le but de secourir, plusieurs personnes victimes par balles ont vu leur cas prises en charge. Au total, elles sont au nombre de 47 en octobre dernier contre 49 en novembre et 12 cas de brulûres pour les deux derniers mois. Alors, fort de ces statisques, les autorités doivent penser à mettre plus de moyens à la disposition de cette entité qui jour après jour, se démarque, par ses résultats, des autres entités sur lesquelles la population est sceptique quant à une existence réelle et une mission définie.
Pierre Jocelyn Junior Forestal

Les commentaires sont fermés.