The news is by your side.

L’ OPC recommande la protection des droits de tous les enfants d’Haïti.

0 299

L’Office de la protection du citoyen (OPC) recommande la protection des droits de tous les enfants d’Haïti à l’occasion du jour national de l’enfant.

Dans une note signée par le Protecteur du Citoyen, Renan HEDOUVILLE , l’Office de la protection du Citoyen (OPC) souligne que la protection des droits de l’enfant relève en grande partie de la responsabilité de l’Etat. De plus, elle encourage les autorités étatiques concernées à adopter des mesures visant à protéger les enfants et à faciliter leur plein épanouissement.

Dans la même veine, l’OPC rappel que conformément aux prescrits de la loi du 20 mai 1960 et à l’esprit de la Constitution de 1987 en son article 261, le 14 juin ramène le jour national de l’enfant. Alors, chaque année on commémore le deuxième dimanche du mois de juin, le jour national de l’enfant. Laquelle décision fut adoptée en 1960 « pour que l’enfant doit l’objet d’une attention spéciale particulière au cours des manifestations à organiser chaque année à cette date »

Cette année, la commémoration du jour national de l’enfant se rapproche de la date du 12 juin qui représente la journée mondiale de la lutte contre le travail des enfants Haïti est État Partie à la convention #182 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT),sur les pires formes de travail des enfants, rappelle la note.

En cette double occasion, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC), Institution nationale indépendante de protection et de promotion de droits humains, adresse une pensée spéciale d’amour et de solidarité envers des dizaines de milliers d’enfants d’Haïti vivant en situation très difficile, notamment ceux privés de liberté se trouvant au Centre de Rééducation des Mineurs en conflit avec la loi (45 doit 6 condamnés et 39 en détention) et aussi des milliers d’autres placés en domesticité ou gardés dans des orphelinats mais qui sont, le plus souvent, l’objet de toutes formes d’exploitation aux mépris des prescrits de la Convention relative aux droits de l’enfant ratifiée par Haïti.

En guise de rappel, l’OPC a pris en exemple l’incendie éclaté dans les locaux de l’orphelinat de la Bible situé à Fermathe où dans la nuit du 13 au 14 février 2020,13 enfants avaient trouvé la mort dans des circonstances mystérieuses. Lequel orphelinat détient un statut illégal, selon l’Institut du Bien Être Social et de Recherche (IBESR).

Pierre Jocelyn Junior FORESTAL

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.