The news is by your side.

La commune de Liancourt face à l’insécurité grandissante

0 654

Fraîchement élevé au rang de commune, Liancourt fait face à de nombreux problèmes routiers, sanitaires, d’infrastructures agricoles et d’insécurité à l’extrême qui ne cessent pas de s’aggraver de jour en jour. A Moreau-Drouet, première section communale de Liancourt les bandits ne cessent pas de perturber la population qui face à ces tourments ne peuvent plus vaquer à leurs activités.

Depuis plusieurs mois, les hommes des groupes des dénommés « Odma et Gran Grif de Savien » qui ont déjà mis en quarantaine plusieurs sections dans la commune de petite rivière de l’Artibonite veulent maintenant s’implanter dans la première communale Liancourt (Moreau-Drouet), d’où l’on compte déjà beaucoup de victimes. Ils forçaient les habitants à fuir la zone tout en abandonnant leurs biens et richesses pour aller s’installer ailleurs, à rappeler que cette population dépend totalement de l’agriculture.

Récemment, plus précisément dans la nuit du 27 au 28 juillet 2020, six (6) personnes lourdement armées à bord de deux motocyclettes ont enlevé trois (3) jeunes hommes à Moreau-Drouet et ont demandé une rançon de 2,000,000 de gourdes après négociation les parents des victimes ont conclu sans l’appui de la PNH à un versement de 150, 000 gourdes et les victimes ont été libérées par coup de chance en considérant le montant qui été demandé par ces malfrats.

En lendemain de la libération de ces victimes, la population a mis des barricades dans les rues, lançaient des pierres et des bouteilles à tort et à travers dans toutes les directions sans considération aucune pour demander l’état haïtien de s’assurer de leur sécurité.

Pour l’instant, la circulation routière reste pour le moment paralysée. Il faut relater que depuis la montée grandissante de l’insécurité dans la commune de Liancourt, les autorités communales ne sont pas en mesure de stopper ce fléau.

Samuel FLEURINOR

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.